La Fondation PalliAmi

Mettre toute la vie qu'on peut dans la vie qui reste

Témoignage d'Alain Devost et Michel Duchesne, neveu et ami:

La vie est curieuse : André Montmorency est mort à deux pas d’où il est né. Enfant, il était entouré de tantes et de voisines curieuses; vieillard, il aura eu la chance d’être dorloté par le personnel et les bénévoles de l’unité de soins palliatifs de l’Hôpital Notre -Dame.

 

C’était pour lui un grand apaisement. Comme nous tous, la peur de mourir seul le hantait. Il disait souvent qu’il lui était difficile d’être applaudi par des centaines de spectateurs pour se retrouver ensuite seul à la maison. Les bénévoles des soins palliatifs lui auront donné ses derniers bravos car, dans ce havre de paix, vous êtes quelqu’un jusqu’à votre dernier souffle.

 

Oh, bien sûr, il espérait toujours son congé pour retourner jouer un dernier rôle.  Puis, il a compris que l’hôpital serait sa dernière maison, ouvrant la porte aux regrets : « Je ne peux pas croire que je ne reverrai plus New York ». Mais il aura revu ses proches et des regards aimants chez tout le personnel et les bénévoles qu’il faisait rire avec son sens de la répartie. André adorait les mardis et samedis après-midi car le pianiste Bernard ensoleillait alors l’unité avec des chansons aimées. André prévoyait même sa cigarette en conséquence : « Viens-tu, on va aller en fumer une avant que la musique arrive ! » Rajoutez à ça les premiers biscuits de la Maison Desjardins qui font du bien et ses regrets fondaient comme neige au soleil. Ainsi, bien entouré, comme le chantait Renée Claude, André avait trouvé la paix dans son coeur.

 

L’unité de soins palliatifs de Notre Dame est un petit miracle : un oasis de calme au sein de tant de souffrances. Au nom des milliers de familles touchées par vos services, merci au personnel et aux bénévoles de PaliAmi. Vous rendez la mort plus humaine.

 

La vie est bien faite mais, comme elle va vite, profitons-en pour se voir plus souvent !

 

Monsieur Montmorency fait partie des 543 patients que PalliAmi a accompagnés l’année dernière  à l’unité de soins palliatifs de l’Hôpital Notre-Dame du CHUM. Comme vous le savez sans doute,  les personnes en fin de vie et leurs proches ont besoin de soins  appropriés et d’accompagnement. En contribuant à notre campagne de financement 2017, vous nous permettez d’accueillir annuellement  des centaines de patients, qui, comme monsieur Montmorency, souhaitent profiter de leurs derniers moments entourés de l’amour de leurs proches, dans un milieu chaleureux, intime et confortable. Nous avons besoin de votre aide, soutenez-nous! Merci.

archives des actualités

 

Lisez l'article de Pierre Foglia sur les bénévoles de PalliAmi:  article de Pierre Foglia

 

MISSION

Parce que chaque minute de la vie compte, la Fondation PalliAmi a pour mission d’offrir un milieu de vie respectueux, chaleureux, digne et plein de compassion pour la personne en fin de vie et ses proches au cœur même d’un centre hospitalier.
 

L’expertise et les ressources de PalliAmi soutiennent la qualité des soins, des services, de l’environnement physique et de l’accompagnement. Nos valeurs découlent de l'importance que nous accordons à chaque personne et à son unicité.

Nous oeuvrons à l'unité de soins palliatifs de l’Hôpital Notre-Dame du CHUM (Montréal).

Rapport annuel 2015 

 

Valeurs

Mettre toute la vie qu’on peut dans la vie qu'il  reste, transformer une chambre d’hôpital en une dernière demeure accueillante, voilà qui résume bien notre action. Les valeurs qui nous guident :

Nous avons un respect profond de la vie et des personnes.

Nous croyons que tous les besoins des personnes en fin de vie et de leurs proches méritent toute notre attention, qu’il s’agisse de besoins physiques, psychologiques, sociaux ou spirituels.

Nos gestes et actions sont guidés par la compassion, l’écoute et l’empathie en toutes circonstances.

Nous faisons preuve d’ouverture d’esprit afin de nous adapter aux besoins changeants des personnes en fin de vie et de leurs proches.

HISTORIQUE

 

Première unité de soins palliatifs francophone au monde, l’unité de soins palliatifs de l’Hôpital Notre-Dame du CHUM ouvre ses portes en 1979. Trois ans plus tard (1981), la Fondation PalliAmi voit le jour afin de soutenir son action et de répondre aux besoins si particuliers des patients en fin de vie et de leurs proches qui y séjournent.

"Mettre toute la vie qu'on peut dans la vie qu'il reste" est une citation du Dr Patrick Vinay, ancien médecin-chef du service de soins palliatifs du CHUM, qui résume bien l'esprit qui nous anime.

 

LES MEMBRES FONDATEURS DE LA FONDATION PALLIAMI

Madame Margaret Farley

Madame Andrée Gauvin

Me Guy Pépin


LES MEMBRES FONDATEURS DE L’UNITÉ DES SOINS PALLIATIFS DE L’HÔPITAL NOTRE-DAME


Dr Maurice Falardeau

Madame Andrée Gauvin, infirmière

Dr Yves Quenneville

NOS GRANDS DONATEURS

LA FONDATION NORMAN FORTIER

LA FONDATION J.A. DESÈVE

 

SUCCESSION RENÉ BOURCIER

LA SUCCESSION GERMAIN BOTTERON

 

M. FRANÇOIS SAVARD, EN MÉMOIRE DE MME HUGUETTE PILON